• C'est ainsi que les hommes naîssent...

    Il n'est que cendre, il n'est que feu, il n'est que désespoir.
    Il n'est plus ici, mais peut être là
    Il pourrait être patience, mais il est la foudre
    Il est anguleux tout en étant rondeurs
    Je garde en moi sa chaleur
    Et je prie pour qu'elle s'en aille
    Voir s'éteindre chaque feu est une mauvaise consolation
    Mais c'est tout ce qu'il reste parfois...


    Sur sa peau de pierre, tout glisse
    Et pourtant on peux s'y accrocher
    Parfois ses yeux sont comme vides
    Et ses mains sont fermées, tendues vers le monde
    Mais sous ses paupières de glace et de pierre
    Il y a un éclat étrange
    Que nul ne pourrait voir

    J'ai vu les feuilles d'ombre voletter autour de lui
    J'ai pu en attraper une et la garder
    Elle creuse un trou dans ma poche
    Comme un acide très puissant
    Et dans ce puit, plus rien ne bouge
    La feuille d'ombre s'en est allée
    Par cet espace indéfini

    Ses doigts de pieds semblent espacés
    Et pourtant ils sont recroquevillés
    Telle des serres sur leur proie
    Sa proie à lui, c'est le vide et parfois le temps
    Cette proie il la tient prisonnière tout en la regardant s'enfuir
    Et on peux l'entendre pleurer

    Un jour le ciel pleurait sur lui
    Et sa peau de pierre craquelée
    S'est refermée, comme gardienne de l'eau
    Depuis la glace, le feu, le vide, le temps et l'eau sont en lui
    Et c'est comme ça que les hommes viennent au monde
    Il y a larmes et cris, car la proie et en fait le chasseur
    Et la chaleur ne nous enveloppera jamais plus, comme à ce moment là

    Il y a un trou dans ma poche
    Et je n'en vois pas la fin

    Lou2006, genèse.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Juin 2006 à 22:25
    J'aime
    bien ta façon d'écrir, et j'aime ce poème.
    2
    Jeudi 22 Juin 2006 à 01:47
    Merci
    Merci beaucoup Githika, c'est gentil ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :