• Coupable de tout

    Je viens de me réveiller après un "rêve" étrange, et grâce à ça j'ai pu me rendre compte d'une chose pour avancer : je me sens coupable de tout, sans raison, et ça me mine. Le plus étonnant c'est que je ne m'en étais jamais rendue compte avant, et que là tout d'un coup je découvre que peut être que si je suis si mal c'est à cause de ça...

    Quelques petits exemples :

    - Je me sens souvent coupable envers ma famille, de ne pas les apeller tous les jours, de ne pas vouloir les voir à toutes les occasions qui se présentent, d'être le vilain petit canard de la famille aussi (de les décevoir sans arrêt pour ce que je suis et ce que je fait) je pense que c'est une des choses principales dans ma culpabilité, et ça me semble logique.

    - Autour de ça il y a des culpabilités "satellitaires" qui tourbillonnent autour des culpabilité familiales comme le fait de sembler vouloir ne plus vieillir et prendre mes responsabilités comme d'autres gens de mon âge, comme le fait de ne pas rapeller mes anciens amis, comme le fait de souvent avoir l'intention de faire une chose et de ne pas en avoir le courage, et ensuite de se sentir coupable de ne pas l'avoir fait...

     En me rendant compte de ça, j'ai compris que si je me sentais coupable, ça signifiait que j'ai toujours des raisons de ne pas être heureuse, des raisons de me sentir mal, cette culpabilité détruit tout ce qui pourrait être beau dans ma vie, et en sachant ça, je trouve que c'est tout de même effrayant.
    Je suis à présent contente de le savoir, et j'espere que peut être aussi d'autres gens autour de moi ou sur le net se rendront compte également que la culpabilité cachée leur pourrit peut être la vie !

    C'est très difficile d'analyser ses sentiments et ses émotions, et ce matin malgré tout je suis fière de moi, car j'y suis arrivée, peut être qu'à présent je pourrai m'affranchir de cette culpabilité, mais je ne sais pas encore comment !

    Je crois qu'il faut que je trouve d'où cette culpabilité vient, car elle vient certainement de quelque part, et peut être même de plusieurs choses, une fois que j'aurai trouvé ça, alors là je pourrai être "libre" avec moi-même, enfin je l'espère.

    Cette année par exemple j'aimerai reprendre des études, et je ne veux le dire à personne, car j'en ai marre qu'on me juge sur ce que je fait ou désire faire... J'ai toujours peur qu'on croit que dès que j'entreprends quelque chose on va me dire que je ne vais pas y arriver et du coup je me braque et j'arrête tout... Pour mes études, les problèmes principaux ce sont mes parents. Mon père par exemple me dit toujours que je vais arrêter en cours de route, que je ne fouts rien, etc et ma mère me croit incapable de poursuivre des études à plein temps en se disant que deux autres fois j'ai arrêté mes cours... Mais le truc c'est que je pense que c'est ce manque de soutien de leur part qui me bloque et me fait arrêter, et c'est surtout que dès qu'on me dit qu'un truc ne va pas je me bloque et j'arrête tout, quoi que ce soit, je le vit comme un rejet ! C'est vraiment handicapant je dois dire dans ma vie... C'est important que vraiment je me libère de ça pour pouvoir faire des études que j'aime (et non pas pour faire plaisir à ma famille) et que j'arrive à me dire : Si tu rate tes examens, c'est toi que ça regarde, tu n'as rien à prouver aux autres, tes études c'est TA vie, mais c'est très difficile de se dire ça... J'espere pourtant que j'y arriverai et que grâce à ça j'arrêterai de stagner.

    Ensuite après ça, le plus gros problème c'est que je ne me sens pas digne...(Vous savez comme dans "Je ne suis pas digne de te recevoir...blablalba) Déjà quand j'étais petite à un moment je me disait : J'ai fait des choses pas bien, j'aimerai tout reccommencer depuis le début en sachant ça pour me laver de tout impureté (à l'époque je croyais en Dieu), je pensais que j'étais mauvaise et du coup quoi que je fasse, je pouvais faire des choses mauvaises puisque c'était foutu de toute façon... Et à présent, je sais que personne n'est parfait et que tout le monde fait des erreurs, mais j'ai souvent l'impression d'en faire trop, plus que les autres, ou des plus grosses que les autres. Non pas que je me sente nulle, mais mauvaise, j'ai l'impression de faire le mal partout autour de moi, et ça aussi c'est quelque chose d'insuportable... Je pense que mon dégout de recevoir des cadeaux vient de ça, je ne me sens pas digne d'en recevoir... Je me sens coupable de recevoir des cadeaux, peut être qu'inconsciemment je me dit : T'as été mauvaise, tu n'y a pas droit. Et le bonheur est un cadeau en soit, tout comme l'absence de douleur physique également... Du coup difficile d'en profiter pleinement.

    Si j'arrivais à régler ces deux choses, je suis persuadée que je serai enfin heureuse et que je pourrai prendre vraiment mon envol dans la vie, pour une fois... Et je suis certaine que beaucoup de gens sont concernés par ça, par cette culpabilité qui les rongent sans qu'ils s'en rendent compte, enfin je dis ça aussi parce que certainement que ça me rassurerait :p hahaha

    Lou2006


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Juin 2006 à 08:09
    beaucoup de charme
    il y a un truc bête à faire contre la culpablilisation excessive, c'est de faire chaque jour, un petit truc sur lequel d'habitude, on bute, que l'on évite, s'obliger à prononcer quelques paroles aimables à un étranger, dire un compliment à un proche ou une connaissance etc cela renforce l'estime en soi-même de même un petit bénévolat régulier pas la peine que ce soit quotidien quand aux flics, exerce-toi à leur demander ton chemin par exemple, afin de banaliser leur rôle et leur présence dans la ville
    2
    Lundi 19 Juin 2006 à 02:03
    Merci
    Merci pour tes conseils ficelle, effectivement ta méthode permet également de ne plus se centrer sur soi-même mais sur les autres. Pour ce qui est des flics, peut être que ça a un rapport avec cette culpabilité :p enfin fausse culpabilité, puisque je n'ai commis aucun délit ni aucun crime. Merci d'être passée ici ;) j'ai parcouru vaguement ton blog tout à l'heure mais j'y reviendrai ;)
    3
    Samsam
    Dimanche 20 Août 2006 à 21:39
    Ah la culpabilite...
    coucou Lou, et oui encore moi..;) Oh la culpabilite, un ver rongeur de notre ame..ton article ma touche. Je me suis bc retrouve ds ton portrait. Un rien ne me fait culpabiliser, des qu'une chose negative se passe dans ma vie, jai limpression que c'est de ma faute, que j'aurai dut faire attention , que j'aurai pu l'eviter....la peur d'echouer m'empeche d'avancer, notamment ces jours ci avec un charmant garcon.Je me sens tellement bien avec lui que jai limpression que moi je n'ai rien a lui offrir, et que je ne pourrai que le decevoir...et si je continu comme ca, il va me passer ss le nez, comme tte les choses que je n'ai pas entrepris par peur...Pour en revenir a toi, ma chere Lou, les etudes, si tu as envie de les reprendre tu es seule a le decider, a savoir ce que tu vaux, et je suis certaine que tu en es capable:)et c'est pas parce que tu as arrete deux fois que c'est la catastrophe. NON, je refuse de le penser. Ce qu'il faudrait (permet moi de te conseiller), c'est savoir pourquoi tu finis par arreter quand tu debutes un cursus, c'est de ce cote qu'il faudrait pencher la reflexion. Qui sait? as tu peur de quelque chose? l'echec? Seul toi peut le savoir, il faut fouiller ds ton etre, mais attention, pas au point de gacher tte ton NRJ;)Concernant tes proches, ceux qui te disent "tu vas encore arreter en cours de route", le plus facile serait de ne pas ecouter leur dire, seulement parfois c'est pas aussi simple je l'avoue. J'ai bc reflechi a la question, et jen suis venu a la conclusion que si leur recommandations etaient si importantes, c'est parce qu'ils ont une influence sur notre vie, et elle peut parfois etre "blocante". je sais pas si tu comprends ce que je veux dire. C'est tres complique a denouer. Bref, jai envie de te dire"ne les ecoute pas". Les parents ne se rendent pas compte qu'ils peuvent etre bouffants..En tt cas je suis sur que tu es capable de bc, alors fais toi confiance:)Desolee jai encore ete bavarde..je te souhaite bon courage, et non tu n'es pas coupable de tout;)impossible d'avoir une personne qui n'ai que des torts;)J'espere en tt cas que tu te sens moins seule:)Je tembrasse:)
    4
    Samedi 26 Août 2006 à 03:32
    Merci SamSam
    Merci beaucoup pour ce commentaire ;) C'est vrai que le plus simple serait de ne pas les écouter mais ce n'est pas facile à faire ;) Je ne sais pas encore exactement d'où vient cette culpabilité excessive mais je sais à présent que c'est parce que la culpabilité est souvent dans tout ce que je fais, et du coup ça explique bien des choses ;) C'est déjà pas mal d'en être arrivée là lol Bisous à toi ;) Tu fais quoi comme études?
    5
    Samsam
    Vendredi 1er Septembre 2006 à 18:46
    Pas de quoi :)
    Oui c'est certain que se rendre compte de sa culpabilité maladive est un pas enorme! Il faut arreter d'etre si cruel avec soi-meme! Pas facile, je sais. Bien souvent on est plus severe avec nous meme, et la beaucoup de sentiments se melangent, comme le mepris envers sa personne, le sentiment d'etre coupable de tt, celui d'etre mauvaise.. J'en passe, je suis sur que tu pourrais completer la liste sans probleme. J'appel ça "la spirale infernale". Heureusement que les bons amis sont la aussi pour nous secouer ou nous rattrapper quand la culpabilité nous envahit. J'espere en tt cas qu'elle te freines pas ds tes projets. Qu'as tu decidé pour tes etudes finalement? Bon courage pour tt. Bisou a toi :)
    6
    Lundi 4 Septembre 2006 à 02:56
    Déculpabilisation en cours
    Et bien maintenant que je m'en suis rendue compte, j'arrive à me déculpabiliser de certaines choses Quant à mes études et bien je vais encore attendre un an pour aller à l'unif car ça coute cher et en attendant d'avoir une meilleure situation financière, je vais faire une ou deux petites formations ;) Bisous SamSam ;) c'est chouette de lire tes commentaires.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :