• Stomatophobie (épisode 2) : Coup de chaleur et coup de chaud

    Episode 1 ici :  http://www.blogg.org/blog-35708-date-2006-07-10-billet-394206.html


    Hier je me suis rendue chez mon médecin habituel, ce petit bout de femme à la tête de gazelle affolée lol, cependant elle était partie en vacances... Ce qui fait que je me suis tapée le trajet à pied sous une chaleur étouffante, avec mon abcès qui me tiraillait à chaque pas... Arrivée devant cette porte close j'étais aussi rouge que le maillot d'un joueur de foot portugais, il fallait que je me réfugie quelque part, là bas au royaume de la clim' et des aliments frais : un supermarché !
    Qu'est ce que la fraicheur me fait du bien ! Ici à l'appartement, il fait toujours chaud l'été, du matin à la nuit, de la nuit au matin, sans interruption aucune. C'est vrai qu'un abcès pendant une canicule c'est loin d'être idéal.



    Voilà ma première aventure sur le chemin de la guérison de ma phobie, décevante, frustrante et étouffante.

    Le lendemain, Das est allé me chercher à la pharmacie une compresse contenant un gel à réchauffer ou à refroidir, et bien ça calme vachement mieux qu'un gant de toilette rempli de glaçons, et puis en plus ça ne fout pas de flotte partout... Grâce à ça ma joue a diminué de moitié.
    Ensuite ma mère m'a proposé de m'emmener chez le médecin, un médecin de notre village, remplacant de l'ancien médecin, j'y suis allée et il m'a paru bien jeune mais gentil, un homme, pourquoi pas :) ça change, sauf que moi j'avais envie de mon médecin, elle arrive à me faire parler elle... Elle devine tout.
    Bref voilà qu'il me fait asseoir sur la table d'auscultation et qu'il sort son batonnet d'esquimaux dont manifestement il ne reste pas de trace d'une quelconque glace (lol heureusement) et a commencé à regarder à l'intérieur de ma bouche... Et là il m'a proposé deux solutions : soit prendre des antibiotiques et prier pour que ça passe, soit crever l'abcès... Devinez ce que j'ai choisi :p looooooool.
    Oui je rigole mais c'est plutôt pitoyable ;)
    Quand il m'a proposé de crever cet abcès j'ai senti les gouttes de sueurs couler dans mon cou, mon visage passer du rouge au blanc et ma respiration s'arrêter... Heureusement il n'a pas insisté, heureusement c'est le remplacant de mon médecin d'enfance (un ours brutal et aux grandes mains qui préfère piquer et couper vite plutot que de rassurer), et heureusement que j'ai osé ajouter : euh je préfèrerai les antibiotiques, d'habitude ça passe avec ça... (Faut dire que les augmentin retard c'est pas de la gnognote en boite).

    Après être passée chez ma mère, je suis donc rentrée chez moi, j'ai pris mes antibiotiques et j'ai continué à me masser la joue avec mon nouveau jouet : ma compresse remplie d'un gel bleu et gluant :p looool.



    A vous les studios ;)



    Lou2006


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :